gpltv
chorloge
Derniers Posts

Les confirmat..
par Jackseller

Le serin va a..
par Caracciola

vroc et la co..
par Jean Narrash

watkins
par David.V

Mod55 qui ne ..
par Xib

Prochain GP

28-05-2017
Circuit
Watkins_Glen
56 tours
Pilote


Pilotes,

Connectez-vous
à votre espace
membre.
Connexion
X

Utilise tes identifiants F1Legends


pour te connecter à ton espace membre


(les champs sont sensibles aux majuscules et minuscules)




Nom pilote GPL





Mot de passe





Préqualifs

1. Patrick Cornu
Lot :


1.04.401


2. Albert Laigle
Bra :


1.04.466


3. Warm Up
Lot :


1.04.471


4. Maxime Lenclen
Bra :


1.04.514


5. David Vanmul..
Bra :


1.04.615




Spa'67 - 2017

Image
Ma première pensée ira à Titi, que j’ai eu le plaisir de rencontrer à plusieurs reprises, pour lui souhaiter un prompt rétablissement.
Son courage qui n’a d’égal que son talent devrait lui permettre rapidement d’être à nouveau parmi nous.
A bientôt Titi………Meffi au gros minet quand même !

Sur ce fantastique circuit de Spa’67, il y a du grain à moudre sur les deux serveurs. Des exploits, des déboires, des fautes à pas de chance, toute la panoplie du parfait reporter peut être déployée……
Pilotes Aliens et autres soyez remerciés de m’offrir, pour mon retour, cette occasion de vous essorer le subconscient, de vous martyriser l’ego, à défaut de ricin brulé, vous allez sentir la gomme incandescente…

Le S1 :
Le résultat des essais laisse entrevoir quelques belles empoignades à venir…
Tom Guérout réalise le meilleur temps en 3'18"475, suivi de près par Kram Ortisseur, tous deux sur Eagle ; Patrick Cornu glisse sa Braby en troisième position, et Albert Laigle sa BRM en quatrième position.
Phil Ebarti, le revenant, signe une belle performance, suivi de Warm Up, tous deux en Eagle.
Deux Honda confiées par l’écurie Nipponne à David Vanmulmem et Olivier Roméo, devraient nous valoir une belle et amicale bagarre pour la course.
Suivent ROOKIE 4EVER, Alain Maurice, qu’on attendait plus haut…, Éric Bilodeau et sa Ferrari qu’il parvient à placer devant les Eagle de JonnyO ET Ricardo Silva.

La course cruelle et dévastatrice……

Alors qu’il se croit délaissé par les dieux de la course, Patrick Cornu a tout de même utilisé la Brabham, châssis réputé peu idéal pour ce circuit… Il lui fallait faire une course parfaite pour s’imposer face à l’Armada des Eagle.
C’est ce qu’il a superbement réussi, avec la manière, en s’imposant devant Tom G qu’il passe au 16ème Tour, au volant il est vrai d’un châssis réticent après deux sorties de route.
Bravo Patrick, pour cette belle 1ère place synonyme de victoire.

Tom Guérout, est parti en Eagle pour mieux dominer les débats, mais dès le T4, il commet une faute à la Source et voit Kram revenir sur ses talons. Au T12 Nouvelle sortie à Masta, sans grand dommage apparent (miraculeusement), mais le châssis ne réagit plus convenablement si on en juge par les temps de Tom après cet incident.
Sa maestria habituelle lui permettra d’amener son Eagle jusqu’au bout, mais au T16, il devra laisser la Brabham de Patrick P. s’envoler vers la victoire. Meilleur tour en course au T10 en 3 20 600
Tom Guérout s’adjuge tout de même la 2ème place

Les mauvais esprits (dont je suis), diront que ROOKIE 4EVER, n’a pu hisser son Eagle sur le podium, réalisant ainsi un authentique exploit, que grâce aux nombreux abandons qui ont émaillé la course. Mais les beaux esprits (dont je suis aussi) leur répondront qu’il doit essentiellement sa performance a un parcours irréprochable au train soutenu (le sans faute, vu les conséquences souvent fatales, étant l’arme absolue pour qui veut briller à Spa).
Il se permet de passer Olivier Roméo au T16, alors que ce dernier tentait de conserver la troisième place, poussant sa Honda à la limite.
Bravo à ROOKIE 4EVER qui monte sur son premier Podium à la 3ème place, sur le S1 de F1 Legends…..

L’exploit de Rookie, ne peut pas me faire passer sous silence une autre magnifique performance accomplie Par Eric Bilodeau lors de cette épreuve.
Parti en Ferrari, châssis réputé plus lent que les Eagle, Eric va réaliser un magistral sans faute.
Il suivra Rookie à distance, lui concédant 1 à 2 secondes au tour, repassera Olivier sorti à l’eau Rouge.
Au T12
Il terminera en quatrième position, juste devant Olivier revenu dans ses tuyères.

On pouvait s’attendre à une belle lutte entre Olivier Roméo et David V. tous deux sur Honda. Le duel a tourné court, après la disparition prématurée de David V.
Malgré un parcours difficile, Olivier à tout de même réussi à amener sa Honda à bon port.
Au T1, il laisse s’enfuir Alain Maurice plus rapide avec son Eagle, Passe, Albert L. au T3 à la Carrière
Puis W.UP en difficulté au T4, qui le reprendra au T6 avec la puissance de son Eagle.
Au T9, belle frayeur à la Carrière, ou fort courtois il laisse passer R4E, avant de reprendre la course.
Au T12, nouvelle faute, à l’Eau Rouge, et Eric B. en profite pour passer.
Malgré un retour sur Eric, mené tambour battan,t Olivier Roméo finira en 5ème position dans les échappements de Eric B.
Il est le dernier finisseur de l’épreuve.

Après des essais prometteurs, Warm Up au volant de son Eagle passe Albert L. il est vrai en BRM. Dès le T1
Au T4 après une faute à la Carrière, suivie d’une autre peu avant la montée vers la source, il se voit contraint de laisser passer Olivier R. Qu’il repassera dès le T6 après Malmedy.
Mais au T11, a Blanchimont, il tutoie fortement le rail, perd deux roues précipitant son abandon.
Warm Up termine à la 6ème place.

JonnyO, parti au volant d’une Eagle, réalise un bon début de course malgré des essais en demi-teinte.
Après avoir passé Eric B. Il commet une première faute à Masta, mais peut continuer sa course sur un bon rythme.
Au T11, fautif une nouvelle fois à Masta il doit abandonner la Course
JonnyO termine à la 7ème place.

Ricardo Silva ne pourra amener son Eagle plus loin que le T6. Au T3, il sera repris par Phil E. victime d’un TAQ à la Source dès le T1. Au T6, rentré un peu trop fort dans Burnenville il est déporté contre le rail (à travers le rail), c’est l’abandon. Course à oublier pour se concentrer très vite sur l’épreuve d’Imola.
Ricorda Silva prend la 8ème place

Tout s’annonçait bien pour Superkram et son Eagle. Deuxième temps des essais, il s’élance derrière Tom G. en tenant Patrick C. à distance.
Quand il voit à l’eau rouge, Tom G. à la relance juste devant lui, il se dit qu’il y a peut-être une opportunité à saisir. C’était sans compter, hélas sur la perfide Me Déco qui le prend dans ses bras pour ne plus le lâcher après Malmédy au T4.
Kramortisseur termine à la 9ème place

Alain Maurice, dit « l’énigme », a des capacités incontestables qui pourrait lui valoir le top 5 sans coup férir. Sont-ce les accortes panneauteuses qui attirent trop son attention……..Déclame –t-il du Verlaine ou du Rimbaud les cheveux au vent dans son cockpitt…..
Après des qualifs moyennes, il démarre plus vite que R4E. Passe Olivier R. à la Carrière au T1, réédite l’opération au T2 sur David V. Au T3 il dépose Albert L.
Au T4, déporté à droite dans les Combes, il tutoie la glissière qui lui pique une roue, fin de l’épisode
A Imola, c’est désormais podium obligatoire……….
10ème position pour Alain Maurice

La saison dernière, Albert Laigle avait aligné 5 contreperformances au cours des 5 premières courses, pour finir dans le top 5, (le podium était même à sa portée)
Ses débuts, malgré son rapide abandon de Dimanche, sont bien meilleurs……Attendons-nous à le voir sur le Podium à la fin du Championnat.
Fallait-il renouveler l’expérience malheureuse de la BRM à Spa’67 en 2016……
Pourtant parti prudemment en laissant passer ses bouillants adversaires, Albert et lui aussi victime d’une Déco fatale à l’entrée de Burnenville……..
11ème position pour A. Laigle

Un potentiel évident chez ce revenant, Phil Ebarti place son Eagle à la cinquième place des essais, il prend un meilleur départ que la BRM d’Albert L.
A la fin du T1, un TAQ à la source lui permet de voir passer tout le peloton.
Il repart le couteau entre les dents, passe Ricardo S. au T3 à la Carrière, puis fond sur Eri B. et le passe à la sortie de Masta.
Au début du T5, devant ses yeux ébahis, le parapet de la source se déplace sur la chaussée et le place hors course.
Débuts prometteurs, le temps de régler la mire et les résultats ne se feront pas attendre…..
11ème place Pour Phil Ebarti.

David Vanmullem réussit à placer sa Honda en 5ème position aux essais, juste devant celle d’Olivier R.
Alors que le mano à mano des deux pilotes vient de commencer David perd l’arrière peu avant blanchimont.
Rien à ajouter, rendez-vous à Imola pour voir l’artiste à l’œuvre, peut être avec la Brabham……
12ème place pour David Vanmullem.

Résultats du S1 :
1er : Patrick Cornu, Brabham en 61m19.584s
2ème : Tom Guérout, Eagle
3ème : Rookie 4EVER67, Eagle



Le S2:
L’Hécatombe du jour……..
Lors de la séance d’essais, nombreux sont les Tours marqués « invalides », ce qui en dit long sur les difficultés des pilotes à réaliser leur meilleur chrono.
Gilles Sounier malgré sa Honda, s’adjugera la pole en 3 26 424, suivi de Camille Spada en Honda à 39 millièmes. Suivent Dulima Dulima avec sa Lotus, Dave Rainier au volant d’une ferrari, Gianni Alvaro en Honda, Thierry Cassagne a lui aussi sellé son cheval cabré.
Benoit ter est aux commandes d’une Eagle, Paul Sablayrolles a choisi la Brabham, Nico Badgi pilote une Lotus flambant neuve, Jean Narrash a opté pour la solidité de la BRM, Thierry Perrat et jury Nahimovich piloteront une Eagle et enfin François Fk a lui aussi opté pour le châssis à 6 vitesses.

Dulima Dulima, va dès le départ profiter de la vélocité de la Lotus pour prendre le meilleur sur Camille S., puis harceler Gilles S. qui résistera pendant 9 tours, en effet, ce n’est qu’au T9, à la Carrière, qu’il portera l’estocade et filera vers une victoire bien méritée.
C’est sa première victoire sur le S2 de F1 Legends, ou il déjà marqué les esprits avec des meilleurs tours en courses, dont celui de celle ci en 3 28 593

Gilles Sounier qui tient la pole va effectuer une course sans faute, poussant sa Honda au maximum
Il devra, au T9, laisser filer Dulima vers la victoire, mais (lot de consolation) marquera plus de points au Championnat que son adversaire du jour.
Gilles Sounier s’adjuge la 2ème position.

François Fk, amène coute que coute sa BRM saluer le drapeau à damier. Mais il doit souquer ferme pendant près de 10 tours. En effet, après être sorti à Blanchimont au T4, il est victime d’une autre sortie au T7 dans les combes, sa BRM effectue pas moins de 15 tonneaux, mais peut, miraculeusement, reprendre la piste. Les suspensions avant sont à l’agonie mais François, a petite allure, sera le dernier finisseur du S2 ;
François Fk termine en 3ème position,

Au vu de sa course, Dave Rainier, peut avoir des regrets…..Bien sûr, il termine à la même place que celle acquise aux essais. Pendant 14 tours ses chronos réguliers et descendant au rythme de sa consommation de carburant montrent sa régularité a une cadence soutenue.
Le quinzième passage à l’Eau rouge lui sera fatal……..dommage si près du but……….
Dave Rainier place sa Ferrari en 4ème position

En ce qui concerne Thierry Cassagnes, on pourrait écrire le même condensé que pour Dave R.
Début de course effectué avec une régularité métronomique, chronos à l’appui. On sent bien le pilotage attentif et appliqué…..
Las, au T9, dans le gauche avant Burnenville le Ferrari côtoie le bas-côté et s’envole vers le paradis des bolides (s’il existe).
Thierry Cassagnes passe la ligne a la 5ème place.

C’est en Eagle, mais visiblement à court de préparation que Jury Nahimovich se présente pour cette épreuve.
Il effectue 6 tours de piste loin de ses performances habituelles, au T7, à la sortie l’eau rouge, il sort de la piste, tente en vain de revenir, file en hors-piste, pratiquement jusqu’aux Combes pour échouer
Dans un confère surpris et indigné….
Jury Nahimovich termine à la 6ème place ;

Gianni Alvaro aurait bien voulu piloter sa Honda jusqu’au drapeau à damier. Le sort ne lui en laissera pas l’occasion, puisque au T5, à l’entrée de Stavelot, alors qu’il serre à gauche pour bien inscrire sa trajectoire à droite, il perd l’adhérence et sort du circuit en même temps que de la course.
Gianni Alvaro se classe à la 7ème place de l’épreuve.

Les 6 pilotes qui vont suivre, n’auront même pas l’opportunité de passer deux fois la ligne d’arrivée.
Voici, succinctement, la narration de leurs déboires :

Camille Spada en Honda, laisse une roue à Masta et termine 8ème

Benoit ter au volant d’une Eagle sera, bien malgré lui, à l’origine de l’élimination de Nico B. et Paul S. quand suite à une sortie de piste à Malmedy, en perdition il retraverse la piste. Il pourra néanmoins repartir jusqu’à l’entrée de Stavelot ou se termine sa folle équipée du jour.
Benoit ter se classe 9ème

Paul Sablayrolles avec la seule Brabham du serveur, finira sur le toit après avoir percuté l’Eagle de Benoit T. qui caracolait (en travers) à Malmedy.
Paul Sablayrolles sera 10ème de la course.

Même cause et même effets que pour son prédécesseur, Nico Badgi, parti en Lotus. Sur le toit et avec une roue en moins.
Nico Badgi se classe 11ème .

La BRM de Jean Narrash, se retrouve à cheval sur le talus après sa glissade à l’entrée de Burnenville.
Tous les efforts pour reprendre la piste de notre sympathique habitant de la belle province, seront vains.
Jean Narrash obtient la 12ème position.

C’est à la sortie de Burnenville que Thierry Perrat, dont la trajectoire de l’ Eagle, s’infléchit trop sur la droite, que se termine son équipée Belge. Bien que pilote expérimenté dans d’autres ligues.
Laissons-lui prendre ses marques pendant quelques courses.
Thierry Perrat termine en 13ème position.

Résultats du S2 :
1er : Dulima Dulima, Lotus
2ème : Gilles Sounier, Honda
3ème : François Fk, BRM


Prochaine course à Imola, votre reporter est déjà sur place pour mieux préparer et donc vous envoyer plus tôt le commentaire de l’épreuve.


Publié par Jean-luc Vidal le 10-05-2017 à 15:19   Imprimer



Lake Garnett - 2017

Image
Bye bye désert du Nevada, bonjour environnement bucolique du lac de Garnett, au Kansas.

Bucolique, il faut croire que oui, vu le taux particulièrement bas de pilotes ayant franchi la ligne d'arrivée : 33,33%, à comparer à celui de 2006 pourtant peu reluisant : 40,42%.

Les coins pêche/farniente/pétanque ont été pris d'assaut, d'accord parce que les pilotes y ont été contraints et forcés par les aléas de la course (accident, casses diverses).

On a pu noter un fait assez rarissime lors de cette épreuve, l'absence de Lotus. La peur de casser le V8 made in Baccara peut-être. Et la présence d'un nombre de châssis dits lents , Honda et BRM. Quantité compréhensible finalement si on analyse le profil du circuit, plutôt rapide avec une seule grosse relance. Un seul de ces châssis finira sur le podium, la BRM menée par Rookie.

Résultats du S1 :
1er : Olivier Roméo, Ferrari en 60m02.415s
2ème : Warm Up, Ferrari
3ème : Pascal Fournier, Eagle

Résultats du S2 :
1er : Eric Bilodeau, Brabham en 61m39.928s
2ème : Gilles Sounier, Ferrari
3ème : ROOKIE 4EVER67, BRM

Après la verdure de Lake Garnett, place à celle, non moins arrosée, des Ardennes belges à Spa-Francorchamps.


Publié par bigdr650 le 04-04-2017 à 22:52   Imprimer

« Précédent 1 2 3 4109 Suivant »

Script exécuté en 0.269 seconde