gpltv
chorloge
Derniers Posts

Panne d'inter..
par Jackseller

Utilitaire in..
par lucstanislash

pronostics 2018
par Patcornu

Tremblez pauv..
par Patcornu

GPL et Volant..
par Eric

Prochain GP

16-12-2018
Circuit
Zeltweg_1971
34 tours
Pilote


Pilotes,

Connectez-vous
à votre espace
membre.
Connexion
X

Utilise tes identifiants F1Legends


pour te connecter à ton espace membre


(les champs sont sensibles aux majuscules et minuscules)




Nom pilote GPL





Mot de passe





Préqualifs

1. Tom Guérout
Lot :


1.41.990


2. Tristan Bot
Lot :


1.42.801


3. Patrick Cornu
Eag :


1.43.506


4. Dag Johnsen
Eag :


1.43.743


5. David Vanmul..
Bra :


1.44.150




Sachsenring - 2018

Image
Tout vient à point à qui sait attendre.

Malgré une saison très compliquée, pour ne pas dire pourrie, Patrick avait mis tous les atouts de son côté pour cette épreuve dans l'ex-Allemagne de l'Est. À commencer par bichonner celle qu'il préfère, son Eagle de bleu revêtue, ensuite par l'attention qu'il a mis à mettre sous l'éteignoir ses adversaires, certes moins bien lotis en châssis, en les reléguant à plus de 3 secondes à l'issue de la séance de qualification. Pour le reste, et malgré la difficulté de ce circuit, il a mis un soin particulier à rouler, comme bien souvent d'ailleurs, au plus propre mais surtout au plus économe pour sa mécanique.
Ses poursuivants, ou simplement suivants, ont plus ou moins survécu aux difficultés de ce circuit. Dag Johnsen, deuxième et pourtant en Ferrari, termine loin de Pat, tout en devançant confortablement le troisième, Titi, et sa lourde BRM. Pour illustrer le côté piégeux quelques abonnés aux premières places manquent à l'appel de la ligne d'arrivée, et pas des moindres, le champion en titre, entre autres, pour ne citer que lui.

Résultats du S1 :
1er : Patrick Cornu, Eagle en 59m43.585s
2ème : Dag Johnsen, Ferrari
3ème : Titi Douet-F1, BRM


La sélection par la piste n'en fut pas moins cruelle sur le second serveur où n'ont franchi la ligne que quatre des onze partants.
La pole fut conquise par Alain Rochette armé de la lourde BRM, aux côtés de qui partait Dulima avec la svelte Brabham, contraste quand tu nous tient.
Le premier tour fit un peu de tôle froissée chez Éric Bilodeau et Dave Rainier après un frotti-frotta de la roue arrière droite de la Honda d'Alain Terremer avec un trottoir certainement trop large. Dave et Éric pourront repartir, et même terminer ... sur le podium, Alain restera sur le carr... trottoir d'en face.
Au 5ème tour, Alain R. disparait dans les limbes suite à une panne inexpliquée de son électronique. Dulima, à ses trousses depuis le début, prend la tête de la course et ne la quittera plus.
Hormis Dulima qui gagne, suivi de Dave puis Éric, seul Riccardo réussira à terminer cette épreuve, qui en fut une pour bien des pilotes.

Résultats du S2 :
1er : Dulima Dulima, Brabham en 63m51.773s
2ème : Dave Rainier67, Cooper
3ème : Éric Bilodeau, Cooper

Rendez-vous dans trois semaines pour la dernière rencontre de cette saison 2018, 20ème anniversaire de cette magnifique série Grand Prix Legends. Espérons que les terres autrichiennes de Zeltweg seront plus clémentes avec nos valeureux et passionnés concurrents.

Et que la fête soit belle pour titrer notre champion de l'année !


Publié par bigdr650 le 28-11-2018 à 00:11   Imprimer



Mosport Park - 2018

Image
Canada nous revoilà. Vous aimez gravir des montagnes, descendre des virages en aveugle où l’herbe est à deux doigts de vous aspirer vers l’extérieur, perdre le contrôle dans des cuvettes, passer des lignes droites tordues et cabossées, rebondir en sautant sur les freins avant d’enchaîner une série de virages serrés, alors bienvenue à Mosport.


Serveur 1 (13 pilotes) : hécatombe et pirouettes chapitre 1

David a fait parler le V8 de sa Brabham pour se porter en pole devant la Cooper de Tom.
Ça se chatouille, ça se gratouille dès la première boucle entre David et Tom. Titi s’invite à la fête et ça crée une mini pagaille en tête de course. Rolf paie l’addition pour tout le monde. Tristan et Alain Maurice sortent grands vainqueurs de l’imbroglio. Pour Alain, la course va s’arrêter relativement vite. Pour Tristan, il faut attendre le tour 14 pour le voir perdre toute son avance avec une jolie toupie dans la cuvette. Il laisse Tom récupérer le lead jusqu’au tour 22 où celui-ci mord l’herbe au V2. Deux tours plus tard, l’arbre à came de la Brabham de Tristan casse net devant le nez de David qui ne peut éviter la pirouette. Tom reprend la tête de course et la messe est dite. Jamais David n’arrivera à se rapprocher suffisamment.
Chez les autres concurrents, Enrique Farina et Thierry Roget se sont livré une jolie bataille à distance du tour 13 au tour 24. Une mention au tour 13 où, en pleine ligne droite, les bas-côtés envoient Roberto sur Enrique qui arrive à éviter avec maestria un tête à queue et où Thierry fait preuve d’un sacré réflexe pour éviter le sur-accident.
Seulement 5 concurrents franchissent la ligne d’arrivée sur les 13 participants.

Résultat du serveur 1
1er : Tom Guérout (Cooper) en 60m07.770s
2ème : David Vanmullem (Brabham) à 5.276s
3ème : Enrique Farina (Ferrari) à 48.120s


Serveur 2 (13 pilotes) : hécatombe et pirouettes chapitre 2

Michel Fournié pousse sa Brabham en 1.22.320s pour s’emparer de la pole devant Alain Rochette en BRM.
Au deuxième tour, à Moss, sous la pression d’Alain, Michel part en travers, bloquant tout passage pour les autres concurrents qui se suivent en file indienne. Alain R, Dulima et Eric Bilodeau s’encastrent alors les uns dans les autres. Seul Michel repart, avant de commettre une autre faute qui permet à Dave Rainier de prendre la tête. Au tour 15, Dave voit ses chances de victoire anéanties : Michel commet une erreur de jugement qui ne pardonne pas à haute vitesse.
Derrière, de jolis combats ont eu lieu. Dave Mustaine en Brabham n’a pas pu résister au retour de Thierry Cassagne et François Fk avant d’abdiquer sur un dépassement couillu de Paul après la bosse. Le courageux François avec sa BRM va bien tenter de suivre l’Eagle de Thierry, puis de faire jeu égal avec la Cooper de Paul mais ça ne va pas sourire pour lui.
Finalement, Paul et Thierry vont nous régaler d’une bagarre palpitante en deux rounds, du tour 26 au tour 30, puis du tour 40 jusqu’à la bosse du dernier tour où Thierry va tenter en vain un extérieur sur l’agile Cooper.
Après l’élimination des leaders au tour 15, Ricardo parti en 8ème position prend les rênes de la course. Et s’il n’avait pas commis une erreur de freinage à deux boucles de la fin, il serait monté sur la plus haute marche du podium. Au lieu de ça, il offre cette place à Gianni parti 6ème et qui aura livré une course extrêmement solide avec une seule petite boulette sur les 44 boucles. Celle-ci aura d’ailleurs était le seul moment de la course où Alain Terremer ne s'est pas senti seul dans sa quête de la troisième place.
À l’instar du serveur 1, 5 survivants sur 13 concurrents.

Résultat du serveur 2
1er : Gianni Alvaro (Cooper) en 62m40.726s
2ème : Ricardo Silva (Brabham) à 5.947
3ème : Alain Terremer (Brabham) à 47.231s


Il reste deux courses avant la fin du championnat. David a désormais son destin en main pour le trophée 2018. En faisant quelques calculs d’apothicaires, David compte une trentaine de points d’avance sur Titi et Tom dans un mouchoir de poche. Ni Titi ni Tom n’ont joué leur joker et il sera crucial de ne pas le louper. Derrière Dag et Tristan sont relativement distancés pour le podium, mais ont une marge intéressante pour tenir le top 5.

La prochaine course se déroulera sur le circuit ultra sélectif de Sachsenring. Il faudra être prudent et finir sans forcément chercher la performance face à ce juge de paix intraitable.


Publié par Marc Duclos le 05-11-2018 à 23:06   Imprimer

« Précédent 1 2 3 4121 Suivant »

Script exécuté en 0.254 seconde