gpltv
chorloge
Derniers Posts

Panne d'inter..
par Jackseller

Utilitaire in..
par lucstanislash

pronostics 2018
par Patcornu

Tremblez pauv..
par Patcornu

GPL et Volant..
par Eric

Prochain GP

16-12-2018
Circuit
Zeltweg_1971
34 tours
Pilote


Pilotes,

Connectez-vous
à votre espace
membre.
Connexion
X

Utilise tes identifiants F1Legends


pour te connecter à ton espace membre


(les champs sont sensibles aux majuscules et minuscules)




Nom pilote GPL





Mot de passe





Préqualifs

1. Tom Guérout
Lot :


1.41.990


2. Tristan Bot
Lot :


1.42.801


3. Patrick Cornu
Eag :


1.43.506


4. Dag Johnsen
Eag :


1.43.743


5. David Vanmul..
Bra :


1.44.150




Laguna Seca 67 - 2018

Image
C'est les vacances !

À cause d'une arrière saison ensoleillée, les grilles furent plutôt clairsemées, l'attrait des plages certainement. Cependant, les occupants des premières places du championnat étaient bien présents, prêts à en découdre.

Sur le serveur 1 la bataille pour la pole position se joua à 39/1000èmes entre David et sa Brabham préférée, et Patrick et la performante Lotus. Le premier cité l'emporta donc d'une fraction de seconde. Les autres positions de la grille n'en furent pas moins disputées puisque seulement 2"5 séparent le dernier de David, le poleman.
D'entrée de jeu, Pat mit la pression sur David et ils sont restés ainsi jusqu'à l'approche du tire-bouchon dans le 13ème tour. Là, une mauvaise estimation de Pat envoya valdinguer David dans les bottes de paille, au grand désarroi de David. Tristan et Alain_M prennent le commandement, Pat repart sous le museau de Dag. Mais le V8 Cosworth rendra l'âme vers le 30ème tour.
Hormis cette explication, assez peu d'action dans cette épreuve. Seul Alain_R essaya, en début d'épreuve, de maintenir Tristan, très pressant mais prudent. Mais l'inconstance notoire du pilote à l'Eagle lui fit rater un freinage, c'en était finit pour lui, du moins pour un résultat correct.
Alors que Tristan l'emporta après les abandons des leaders. Suivi d'Alain Maurice en Eagle et Dag Johnsen en Brabham.

Résultats du S1 :
1er : Tristan Bot, Brabham en 60m22.789s
2ème : Alain Maurice, Eagle
3ème : Dag Johnsen, Brabham


Sur le serveur 2 les écarts sur la grille furent plus importants.
Pour autant les 4 premiers, emmenés par un Michel surpris des réglages old-school de sa Ferrari, se tenaient en moins d'une seconde. De quoi faire monter la tension, et le régime du palpitant, des protagonistes.
Toujours est-il qu'il y eut de l'action à tous les étages, entre Paul et Alain_T d'une part, même s'ils terminent loin. Également pour les occupants du podium. JonnyO, au volant de sa Cooper, ne laissera pas respirer Michel un instant, finissant même à moins d'une seconde. Ces deux pilotes précédent d'assez peu le troisième occupant du podium, Éric et sa Cooper.
Au milieu du paquet, Dulima et Gianni feront des courses en solitaires, presque une balade dominicale.

Résultats du S1 :
1er : Michel Fournié, Ferrari en 62m13.047s
2ème : JonnyO, Cooper
3ème : Éric Bilodeau, Cooper

De la west coast des surfeurs blondissant, au vignoble ontarien il n'y a qu'un pas... presque. Alors embarquez, et à dans bientôt à Mosport.


Publié par bigdr650 le 24-10-2018 à 23:37   Imprimer



Jops Siffert - 2018

Image
Retour à un grand classique avec l’incontournable Grand Prix de la Neuveville. Après la fête du vin, annoncée en grande pompe sur les 4 par 3 qui jalonne le circuit, rien de mieux que s’allonger sur l’herbe fraîche, se laisser réchauffer par les doux rayons de soleil et regarder des pilotes qui aiment souffrir sur ce délicat circuit à la mémoire de Jops.


Serveur 2 (12 pilotes) : bouchonné à l’ouverture, il libère ses arômes en fin de bouche
Pour Rolf, les qualifications sont une formalité avec un 1.26.096 au volant de sa Brabham.
Le départ est marqué par une énorme pagaille dès Toulo, conséquent à un accrochage entre Alain Terremer et Dulima. La course est définitivement tronquée en deux.
Alain se fait remarquer de belle manière quelques tours plus tard avec un dépassement sur Ricardo Silva et un tour 14 très intéressant entre ces deux pilotes. La bataille, qui aurait pu avoir lieu pour la troisième place entre Eric Bilodeau et Kram Ortisseur, a avortée précocement.
Finalement l’essentiel de la course tient dans le duel au sommet entre Rolf et Enrique Farina, Brabham vs Cooper. C’est surtout après la mi-course que les deux pilotes sont les plus proches. Enrique se montre de plus en plus pressant, sans pour autant trouver la faille. Finalement après une légère erreur, Enrique perd un peu de terrain, il est prêt à revenir à la charge mais son moteur lâche au tour 31.
Notons qu’avec Rolf et Eric, Gianni Alvaro s’offre un podium pour une course qui fut relativement solitaire.

Résultat du S2
1er : Rolf Halbheer (Brabham) en 61m16.804s
2ème : Eric Bilodeau (Lotus) à 21.598s
3ème : Gianni Alvaro (Ferrari) à 40.563s


Serveur 1 (13 pilotes) : pour un cru 2018 charpenté
Aux qualifications, deux Brabhams passent sous la barre des 1.24, conduites respectivement par Tom Guérout et David Vanmullem.
Si ça s’est rapidement aéré en fond de grille, devant les pilotes avaient du tanin. Albert Laigle, retenu au box pour un ennui mécanique, peut regretter de ne pas avoir pris part à cette course.
Pour les amateurs de sensation forte, il est fortement conseillé de télécharger le replay et déguster sans modération la première moitié de course entre David, Tom, Patrick, Tristan, Titi et Robert. Personnellement, j’ai une préférence pour la lutte intense entre Patrick et Tristan.
La palme du plus beau dépassement revient, ex aequo, à Patrick sur Tristan au tour 4 à Toulo et David sur Patrick sur le même virage au tour 13.
Sinon vous pourrez voir, dans le désordre, un Tom capiteux et charnu évitant plusieurs catastrophes et connaissant deux déboires malheureux. Un David séveux et loyal, une fois très très chanceux mais surtout onctueux pour une victoire finale parfaitement méritée. Un Patrick racé et puissant, obligeant ses adversaires à sortir le grand jeu jusqu’à une malheureuse manœuvre qui l’a ôté d’une roue. On susurre dans certains cercles très fermés qu’il se serait tatoué « don’t give up » sur une partie du corps qu’il m’est décemment interdit de nommer. Un Tristan étoffé et généreux qui aurait pu connaître un destin moins funeste mais les bas-côtés n’ont pas été cléments avec lui. Un Titi moelleux et fruité qui, sans une chtite erreur, aurait pu résister à la Honda du souple et gouleyant Robert pour s’offrir le podium final.

Résultat du S1
1er : David Vanmullem (Brabham) en 59m56.576s
2ème : Tom Guérout (Brabham) à 5.658s
3ème : Robert Fleurke (Honda) à 28.929s


Jack met la barre très haut pour cette deuxième partie de championnat, après l’effrayant Opatija, le délicat Jops Siffert, les pilotes se retrouvent en octobre sur le perfide Laguna Seca.


Publié par Marc Duclos le 03-10-2018 à 18:28   Imprimer

« Précédent 1 2 3 4 5121 Suivant »

Script exécuté en 0.174 seconde